Quand le New Orleans rattrape Django

février 5, 2009 at 12:22 (A écouter) (, , , , , , , , , , , , )

On est à New York le 10 Nov 2005, Samson Schmitt, Angelo Debarre, Dorado Schmitt, Ludovic Beier et Pierre Blanchard (le violoniste en pantalon de cuir de Thomas Dutronc) rencontrent Brian Torff, Gordon Lane, Lew Tabackin, Roger Kellaway et David Langlois (entre autres), pour un concert souvenir en l’honneur de Django.
Il se trouve que ce soir là, la traditionnelle pompe manouche se marie à merveille avec les percus (chose plutôt rare de nos jours) et la présence d’un piano en plus de la clarinette donne une sonorité New Orleans (c’est un avis tout à fait personnel).

Je suis bien content d’être retombé sur cette vidéo aujourd’hui et j’en profite pour la partager avec vous les copains 😉
Le titre interprété est « Les yeux noirs », un traditionnel russe repris par Django et dont on a déjà parlé sur ce blog avec Sophie Milman notamment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :