Avez-vous déjà vu Django ?

février 13, 2009 at 12:22 (A écouter) (, , , , )

J’en parle tout le temps de ce bonhomme. Pour moi c’est lui Dieu ! L’incontournable, l’intouchable maître du swing, ce manouche génial qui nous a quitté en 1953. On parle souvent des heritiers de Django mais je parie qu’en dehors de quelques photos un bon nombre d’entre vous n’ont jamais vu la maître en personne faire chanter son instrument.

Et bien voici la vidéo mythique de « j’attendrai » (une des rares et très recherchées vidéos qui existent aujourd’hui sur Django) repris par le Hot Club de France, avec une scène d’ouverture appelée « La partie de poker ». Notez cette aisance et cette décontraction dans le jeu, cette musicalité chez Django et Grappelli. C’est tout simplement magique. Voila c’était le post joueux du vendredi.

Permalien Laisser un commentaire

Un concert mythique

février 12, 2009 at 12:17 (A écouter) (, , , , , )

gipsyguitars-2Hier soir se réunissaient Angelo Debarre, Serge Camps (Du groupe Opus 4) et Frank Anastasio, à l’Atelier Charonne pour un concert mythique. La formation se retrouvait après une pause de 20 ans, puisque l’album de la première rencontre entre ces trois gaillards est sorti en 1989. C’est donc des morceaux du fameux Gypsy Guitars  enregistré à « la Roue Fleurie » que nous a principalement proposé le trio.

Avant toute chose, sachez que selon moi, il s’agit d’un des meilleurs albums de jazz manouche et qu’il est indispensable de posséder une exemplaire de ce disque au même titre que l’intégrale de Django ou que le Tziganskaïa de Matelo Ferret.

C’est donc avec une impatience gigantesque que j’attendais de voir le trio que j’écoute en boucle dans mon méga iPhone, enfin sur scène et c’est parce que je suis un peu Sado-Maso que j’ai décidé de me présenter sur les lieux 1h30 avant le concert. A mon arrivée la salle est vide, seul le trio fait les derniers réglages et c’est déjà des frissons qui me parcourent le dos. Il y a quelques choses de magique dans l’air et cela se propage très bien grâce à cette ambiance très jazzy imposée par les lieux. La lumière feutrée de la salle prête a accueillir un max de monde donne l’impression d’être un peu ailleurs. C’est vraiment le calme avant la tempête.

Pris d’une envie de nicotine mais également pour laisser les musiciens faire ce qu’ils ont à faire en toute tranquillité je décide d’aller attendre mon poto guitariste David à l’extérieur.  Un peu plus tard dans la soirée alors que David et moi continuions à préparer notre cancer, Angelo en personne vient nous parler (le talent au service de l’humilité). On apprend que beaucoup de bonnes choses et notamment plusieurs nouveaux albums nous attendent pour 2009. On voit également à quel point le bonhomme a su rester simple et accessible malgré la reconnaissance que lui porte les aficionados.

photo221h15 : C’est le début des festivités, ça démarre avec un gros blues en mineur, qui comme sur l’album fini par voir son tempo doubler. Angelo se chauffe et pour notre plus grand plaisir ça décoiffe même quand il est en phase de rodage.

Le trio reprend à merveille tous les titres de l’album (d’ailleurs la pochette de l’album servait de set-list au groupe). Mention spéciale pour la Gitane, la valse de Tchan Tchou qu’Angelo a su faire étinceler grâce à son coup de plume légendaire. Serge Camps à une énergie de dingue et une musicalité hors norme, Frank Anastasio un groove de folie mélangé à une facilité déconcertante, Angelo fidèle à lui même et à son nom, avait des ailes hier soir et pourtant c’était le public qui était sur un nuage.

La formation fini avec quelques chansons interprétées par Serge Camps qui de sa voix profonde a su émerveiller nos petites oreilles. S’enchainent alors « ma première guitare », « les deux guitares » et d’autres titres qu’on a pas l’habitude d’entendre dans les bœufs parisiens.

Swing et musiques tziganes se succèdent, s’entremêlent, se complètent et laissent place à un voyage de l’esprit au-delà des toutes nos espérances.

)

Une petite de Django gratos 🙂

Vers 23h30 : Arrivée de Sébastien Giniaux, et j’ai même cru apercevoir un certain Adrien Moignard dans le public. On se dit alors qu’un bœuf gigantesque se prépare. Angelo, Giniaux et Moignard ! Manquerait plus que Costel Nitescu se pointe et les carottes seraient cuites. D’autant plus que Serge Camps laisse sa place à un autre guitariste ami du trio du Gypsy Guitars mais dont malheureusement j’ai oublié le nom. S’enchainent alors plusieurs standards de derrière les fagots. Ca sent le boeuf à plein nez.

00h25 :  Pas de bœuf géant, car le patron du bar fait signe aux musiciens. Il est temps et Angelo annonce le dernier morceau en compagnie de son ami dont malheureusement je ne me rappelle toujours pas le nom (voir photos. Et si quelqu’un connait le gratteux qui joue à droite d’Angelo qu’il me fasse signe)

Bref une grosse claque dans ma gueule, et comme disait l’autre j’ai bien envie de tendre l’autre joue. D’ailleurs si vous voulez faire comme moi, il vous reste encore une chance, ce soir même endroit même heure le trio remet ça et ne les loupez pas, sinon il faudra attendre encore 20 ans 🙂

Merci aux musiciens.

Permalien Laisser un commentaire

Swan

février 6, 2009 at 10:04 (A écouter) (, , , )

Vous avez certainement déjà entendu parler de ce petit bout de bonhomme qui se prénomme Swan et qui a fait plusieurs émissions TV l’année dernière. Et bien il progresse et à vue d’oeil. Il est aujourd’hui passé du simple solo « par coeur » à de l’impro pur et dur. Je suis tombé sur une vidéo datant de décembre 2008 dans laquelle il nous balance un « All of me » très bien senti.

Attention le gamin n’a que 11 ans et il joue comme personne. Biréli n’a qu’à bien se tenir 🙂 Moi ce qui me frappe le plus c’est pas tant sa virtusosité mais son placement. C’est à en tomber sur le c…

Permalien 2 commentaires

30 ans Charles

février 5, 2009 at 12:57 (A écouter) (, , )

mingus071402_bigLe 5 janvier 1979, Charles Mingus nous quitte (enfin ceux qui étaient là, moi je n’arrive que 7 mois plus tard 🙂 ). C’est avec un enthousiasme non retenu que je me replonge aujourd’hui dans sa musique hors norme et remplie d’histoire. Je ne peux pas vraiment en parler parce que je ne pense pas bien la comprendre, mais je l’aime et cela suffit, non ? J’ai trouvé en revanche des gens qui en parlent très bien et ce en musique. Allez faire un tour sur cet article du blog L’ivre d’images, découvrez ou redécouvrez « Blues and Roots » (album de Charles Mingus sorti en 1959) tout en lisant le texte captivant extrait de « Tous sur Mingus », écrit par la « collective de bloggeurs jazzfans – le Z-band -« .

Laissez vous planer et je suis sur que derrière vous irez écouter du Duke sur Deezer 🙂 En tout cas c’est ce que j’ai fait.

Permalien Laisser un commentaire

Quand le New Orleans rattrape Django

février 5, 2009 at 12:22 (A écouter) (, , , , , , , , , , , , )

On est à New York le 10 Nov 2005, Samson Schmitt, Angelo Debarre, Dorado Schmitt, Ludovic Beier et Pierre Blanchard (le violoniste en pantalon de cuir de Thomas Dutronc) rencontrent Brian Torff, Gordon Lane, Lew Tabackin, Roger Kellaway et David Langlois (entre autres), pour un concert souvenir en l’honneur de Django.
Il se trouve que ce soir là, la traditionnelle pompe manouche se marie à merveille avec les percus (chose plutôt rare de nos jours) et la présence d’un piano en plus de la clarinette donne une sonorité New Orleans (c’est un avis tout à fait personnel).

Je suis bien content d’être retombé sur cette vidéo aujourd’hui et j’en profite pour la partager avec vous les copains 😉
Le titre interprété est « Les yeux noirs », un traditionnel russe repris par Django et dont on a déjà parlé sur ce blog avec Sophie Milman notamment.

Permalien Laisser un commentaire

Angelo, Sansé et Ludo

février 4, 2009 at 2:53 (A écouter) (, , , , )

Le trio de choc s’est fait interviewé pendant les Estivales du Château 2008. Une occasion de voir ces 3 gaillards faire preuve d’humilité et de beaucoup d’humour. C’est sur que c’est pas dans le milieu du Rock que des ziccos sont aussi accessibles et gentils 🙂 Bon allez j’arrête de chercher les ennuis, regardez plutôt !

Vodpod videos no longer available.

more about "Dailymotion – Interview de Sansévérin…", posted with vodpod

Permalien Un commentaire

Famous Super-Theme

février 4, 2009 at 2:08 (A écouter) (, , , , , , , , )

alex-ross-justice-league-dc-comics-251180_1024_768
Tout est parti d’une discussion à la cantoche autour des super-héros. Et voila que me prend l’envie de vous faire revivre les musiques des films et séries de nos bonshommes en collant fluo (enfin sauf pour Batman)

Voici donc pour commencer la composition de Neal Hefti pour la série Batman de 1966 (avec une intro tout aussi géniale que la série)

Vodpod videos no longer available.

Et une autre version de ce même titre repris par les Marketts

Vodpod videos no longer available.

On continue avec Spidey et deux interprétation de l’hymne de MARVEL écrit par Paul Francis Webster et Robert Harris.

Tout d’abord une version punk par Ramones :

Vodpod videos no longer available.

Et une version Jazzy par Michael Bublé, très très bien orchestrée (j’aime beaucoup ! Étonnant !)

Vodpod videos no longer available.

Revenons du coté de DC pour parler du man of steal, j’ai nommé Superman

Le thème original (celui des films avec Christopher Reeves) est écrit par un des plus grand compositeur hollywoodiens à savoir John Williams.

Vodpod videos no longer available.

Ce post ne sert à rien mais j’ai quand même voulu le faire 😉

Permalien 2 commentaires

Bertram Wooster ou le talent de Blouchman

janvier 26, 2009 at 1:17 (A écouter) (, , , , , , )

Un petit billet pour rendre hommage à ce groupe de l’ombre dont le fondateur et l’un des compositeurs n’est autre que mon pote Blouchman .

Compositeur, selon moi de génie, et je pèse mes mots il réussit avec un rien à décrocher la lune. Une douceur mélangée à une mélancolie omniprésente. Son « univers » est celui des Beach Boys, Death in Vegas, Lord Byron ou encore King Krimson. Il marie, grâce au talent de ses zicos et surtout avec une subtilité rare les poèmes de Lord Byron, Lewis Caroll, Edward Lear, Edmund Waller ou encore Edmand Jabès avec une musique pop souvent décalée mais en même temps tellement adaptée. N’oublions pas que ce garçon a commencé dans son appart breton avec un groupe breton à faire des reprises de Merzin et que ça aurait pu très mal tourner 🙂

C’est avec un plaisir que je vous encourage à aller sur les pages de son groupe sur cqfd : http://www.cqfd.com/bertramwooster

ou encore sur le myspace :

http://www.myspace.com/bertramwooster

et allez hop pour la route je vous mets le petit clip maison qu’ils ont produit pour le titre « Little Lessons »


Permalien Laisser un commentaire

Sophie Milman et son Ochi Chernye

janvier 23, 2009 at 10:50 (A écouter) (, , , )

C’est avec cette version jazzy très touchante d’Ochi Chernye que nous livre Sophie Milman, que j’ai commencé ma journée (vu su manoucheries.com). Autrement appelé « Les yeux noirs », ce standard de jazz qu’on entend à toutes les sauces dans les boeufs parisiens (surtout de jazz manouche) prend ici une nouvelle coloration et qui n’est pas pour me déplaire.

Ce concentré de douceur ne pouvait pas mieux tomber dans un moment aussi tendu que celui que je vis en ce moment et ça m’a fait du bien 🙂 Merci miss Sophie Milman.

Allez, dans un élan de générosité, je vous rajoute l’adresse de son myspace, ou vous porrez découvrir d’autres titres de ses albums ou d’autres vidéos : http://www.myspace.com/sophiemilman

Permalien Laisser un commentaire

Tout Taratata On-Line !

janvier 22, 2009 at 12:28 (A écouter) (, , , , , )

1115477854Vous allez probablement vous foutre de moi mais j’ai découvert seulement hier soir que sur MyTaratata.com on pouvait visualiser en no-limit streaming (non, il ne s’agit pas d’une nouvelle variante de poker) les videos de tous les artistes reçus sur la scène de France4 par Nagui …. incroyable. Merci mon amoureuse pour l’info 🙂

Permalien Laisser un commentaire

Next page »