Si toi aussi tu lis tes partoches sur l’Iphone …

mars 2, 2009 at 4:13 (Matos) (, , , , )

support-guitare-1_m

Et bien tu seras content de savoir que Dunlop vient de sortir le support ultime pour Iphone. Tout guitariste qui se sert de son appareil pour lire des partoches ou comme moi utilise le super RealBook de l’Appstore, a déjà été confronté au problème qui consiste à mettre l’Iphone à un endroit suffisamment proche pour pouvoir lire et suffisamment loin pour  pouvoir jouer.

Ceci est peut-être gadget mais encore fallait y penser 🙂

j’aime beaucoup, plus d’info ici ou encore sur le site officiel ici

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

GigBaby Vs FourTrack

janvier 14, 2009 at 3:03 (Matos) (, , , , , , )

Ou comment choisir son enregistreur multi-pistes pour iPhone …

p-480-320-9f17aab7-c683-41b9-815c-7836722a43c8.jpeg

Il y a quelques temps mon ami JCFrog écrivait un petit test concernant une  application iPhone alors révolutionnaire qui est FourTrack. Après avoir téléchargé et utlisé l’application pendant plus d’un mois,  j’ai découvert son frère presque jumeaux (vous allez comprendre le presque), GigBaby développé par ioMetics LLC. C’est alors en bon geek et musicien que je me dois de faire la comparaison et de mettre les gens en garde contre la fin du monde ou plutôt contre toute forme de vitupération à l’encontre de son appareil.

En effet si le FourTrack vendu un peu moins de 8 euros sur l’AppStore et beacoup plus beau que son concurrent (veuillez juger par vous même sur la photo ci dessus pour FourTrack et ci-dessous pour GigBaby), ce dernier est beaucoup moins cher (< 1euros) et surtout beacoup plus stable.

p-480-320-449bca4f-4c9a-4e0a-915a-e0729b63d0be.jpeg A titre d’exemple, je dirai qu’équipé d’un iPhone 3G 16Gb, je n’ai jamais réussi à faire fonctionner FourTrack 1.2 plus de 5 minutes sans plantage. En revanche GigBaby ne m’a pas lâché une seule fois en 15 jours d’utilisation intensive.

En dehors de cette notion de stabilité qui doit probablement dépendre de l’appareil (3G ou Edge, 8 Gb ou 16Gb, version du soft et/ou de l’OS), l’unique fonctionnalité de FourTrack comme son nom l’indique est d’enregistrer jusqu’à 4 pistes en simultané, enfin si ça plante pas (arf …. j’ai pas pu m’en empêcher 😉 ). GigBaby assure évidemment cette fonction et permet un gros bonus, à savoir le métronome accompagnant l’enregistrement si on le désire et même une DrumMachine autrement appelé boite à rythme.

p-480-320-4b937c94-baa3-4d6f-b638-324f6a1803c4.jpeg

Si la qualité des sons de batterie proposés n’est pas ce qui ce fait de mieux en matière de réalisme, le résultat est plus que correct à ce prix. Le métronome est tout à fait régulier (le minimum que l’on puisse demander à ce genre d’outil me direz vous).  Il est possible d’imposer un tempo en donnant 4 « Tap » sur l’écran. L’appli capte alors la fréquence des contacts et en déduit un tempo qui est immédiatement pris en compte.

Le nombre de « Rythms » de batterie proposé est de 29 dans la version de base et il est certainement possible d’en trouver d’autres sur le woueb mais j’ai pas essayé (j’attends vos retours la dessus).

Enfin parlons très rapidement de la fonction de partage. GigBaby permet tout comme FourTrack de partager les pistes enregistrées directement via un réseau Wifi. N’ayant pas encore essayé cet aspect de l’outil je ne me prononce pas plus la dessus.

Récapitulons.

FourTrack: 7.99 euros

Positif :    Il est très beau

Negatif : Il plante très très très souvent, (en tout cas chez moi),  Il ne possède pas de métronome.

GigBaby 0.79 euros

Positif :   Peu cher, métronome, stable, drum loop

Negatif : Il est super moche !

Permalien 2 commentaires

Qui suis je et qu’est ce que MusGeek ?

décembre 17, 2008 at 3:21 (General) (, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , )

Qui suis-je ? Je suis un jeune homme de 29 ans, qui travaille depuis 5 ans dans les domaines de l’informatique sur Paris. Je ne suis pas particulièrement fana de mon métier, mais je ne crache pas dans la soupe. Cela me permet de vivre et me laisse suffisamment de temps pour faire les choses qui me tiennent à coeur à côté.  Justement qu’elles sont ces choses me demanderez-vous ?  (Je parle ici de choses et non de personnes, je vois ma copine venir avec ses gros sabots)

La musique tout d’abord, j’y consacre une énorme partie de mon temps libre. J’ai commencé la guitare à l’âge de 12 ans, je crois. Je me suis arrêté à 13 ans (oui c’était juste pour impressionner les filles à l’époque). J’ai repris l’instrument à 18 ans (c’est tard je sais, mais encore une fois c’était pour les filles). Mes maîtres étaient alors LED ZEP, METALLICA et PINK FLOYD. J’ai commencé à jouer en groupe, en école d’ingénieurs à  21 ans. Groupe de rock, bien évidemment, du nom de « Doshimbeh » (qui signifie Lundi en iranien) qui a changé de nom lors d’une fusion géniale avec le groupe « Les Clip’s » pour devenir alors « Katzenjammer ».  Ce fût ma première vraie expérience en studio et sur scène. Depuis je n’ai pas pu décrocher. Ça me colle à la peau et je ne sais pas comment faire pour m’en débarrasser. En 2004, je débarque à Paris et me trouve soudain une passion dérangeante pour le jazz et plus particulièrement pour le jazz manouche.

C’est vrai quoi ces envolées tziganes, cette sonorité et cette virtuosité des instrumentistes jazzeux ne me laisse pas de marbre et je décide de me lancer en deux étapes. Prendre des cours et jouer en groupe. Pour la première phase de mon plan diabolique je commence par contacter Daniel Beja du groupe Palinka. Coups de foudre pour son jeu et sa pédagogie, je continue les cours avec lui pendant 1 an, une fois par semaine et surtout 3 ou 4 heures de travail quotidien. L’année suivante, je poursuis ces cours avec Samy Daussat, l’excellent guitariste de jazz manouche qui est à l’origine de la moitié des méthodes actuelles traitants du sujet.  Et enfin je rencontre le grand Serge Krief, qui reprend mon éducation musicale depuis le début. Il me retourne le cerveau comme disent les jeunes et m’apprend la vie. Je continue encore les cours avec lui et sincèrement je ne me vois pas arrêter un jour. En parallèle, je joue dans deux formations. La première est Taji Quartet (formation de trois guitares + une clarinette) qui n’a pas encore de myspace, et la deuxième c’est Didekies (2 guitares, 1 violon, une clarinette et une contrebasse) qui joue très souvent sur Paris et que vous pouvez découvrir ici www.myspace.com/didekies. Venez nous écouter d’ailleurs à l’occasion (un peu de pub ne fait pas de mal).

Ce que j’écoute par-dessus tout, c’est du jazz manouche évidemment. Biréli lagrène, Serge Krief bien sûr,  Angelo Debarre, Wavau Adler, L’ensemble Zaïti, et bien d’autres. Je m’inspire de ces gens-là également même si pour moi une seule personne a tout créé et il s’agit de dieu en personne, j’ai nommé Jean-Baptiste Reinhardt, alias Django Reinhardt. En dehors de ce miraculé, il m’arrive de dévier légèrement mon écoute vers des choses plus traditionnelles comme « Bratsch » ou « Goran Brégovich » ou un peu plus rock comme « Debout sur le zinc ». Mais vous aurez remarqué, mon oreille reste très sensible aux influences de l’est.

Bon en dehors du son, j’aime également les comics et surtout, et c’est là où vous allez vous foutre de ma gueule mais je m’en fous, je suis un geek. Qu’est-ce qu’un geek ? C’est un gars qui travaille, de préférence, dans l’informatique, qui lit des comics, qui adore les grosses productions américaines (encore plus, s’il s’agit de super héros issus de comics) et qui adore avoir le dernier téléphone tactile à la pointe de la techno, à savoir l’iPhone ou la dernière grosse télé écran plat HD. Je passe chaque matin 20 minutes sur les sites et blogs de geeks et je suis inscrit sur tous les sites de réseaux sociaux genre facebook, myspace ….

Bon parlons de choses sérieuses : MusGeek. Comme vous l’aurez tous compris, il s’agit de la réunion des mots « music et geek », certes. Il s’agit précisément de bloguer tout ce qui me passe par la tête et qui a un rapport de près ou de loin avec la musique. Sur le même modèle que mes amis geek qui testent la dernière application pour iPhone ou le dernier soft de retouche d’images de chez Apple, et bah moi je testerai pour vous, disons, ma guitare et mon ampli 🙂 Bon ça fait un peu court, mais en vrai je parlerai également de rock, de jazz, de salsa ou encore des buzz récents, ou je vous filerai des plans à la guitare ou bien je testerai la dernière application iPhone qui fait métronome ou accordeur. Bref, je parlerai de musique comme un geek ou disons, que je parlerai de musgeek. Tout cela bien entendu dans l’unique but d’arriver à acquérir suffisamment de notoriété pour qu’Apple ou Gibson m’envoient un jour leurs produits à tester et que je les garde. On est d’accord !

Permalien Un commentaire